Transp'ART en CE

http://www.transparence.littoralnord.fr/

Gasland : arrestation de Josh Fox (Politique)

GASLAND.jpg
En avril dernier, nous étions nombreux au cinéma Le Varlin de Grande-Synthe pour la projection du film GASLAND qui dénonce le scandale de la fracturation hydraulique pour la recherche de gaz de schistes suivie d'un débat avec Gildas Le Saux, Président de Virage-Energie NPdC... Depuis un an, le débat n'est pas clos et le danger est grand en France aussi...  Partout se constituent des collectifs contre l'extraction de gaz de schistes et l'industrie gazière n'apprécie pas que la population soit informée...

Mercredi, Josh FOX, le réalisateur américain de ce film très percutant a été arrêté aux Etats-Unis :

"Le réalisateur de GasLand, le documentaire nommé aux Oscars l’an dernier, a été arrêté alors qu’il assistait à une audience à la Chambre des représentants.
Joshua Fox tentait de filmer le déroulement de l’audience sans toutefois avoir en sa possession les autorisations requises. Il a été escorté à l’extérieur de la salle, menottes aux poignets, puis accusé d’entrée par effraction par la police du Capitole. Le résident de Milanville, en Pennsylvanie, a réalisé un documentaire portant sur les conséquences de l’exploitation des gaz de schiste aux États-Unis.
 
Ce long métrage, intitulé GasLand, a été finaliste aux Oscar l’an dernier. M. Fox milite contre la fracturation hydraulique, une technique employée pour l’exploitation des gaz de schiste. Il est accusé par l’industrie pétrolifère et gazière de verser dans le sensationnalisme.
 
Les discussions du sous-comité de la Chambre sur la science, l’espace et la technologie portaient sur la fracturation hydraulique. Les démocrates ont forcé la tenue de deux votes, un premier visant à permettre à Joshua Fox de filmer les discussions, et un second pour suspendre les audiences pendant une semaine afin de permettre au cinéaste d’obtenir les autorisations nécessaires au cours de cette période. Les deux motions ont été défaites par un vote soumis à la discipline de parti.
 
PETITION POUR SA LIBERATION :
http://action.workingfamiliesparty.org/p/dia/action/public/?action_KEY=5377
 
 
 
Source :  Associated Press Washington / La Presse.ca   du mercredi 1er février 2012.